Fermement ancrée à l’opposé de la morose austérité ambiante,

Soazig Héaulme, dans ses nouvelles livraisons d’huiles sur bois,

nous entraîne dans les tours et détours d’inventivité de son imaginaire.

Ciels, mer, horizons, fleurs, insectes, animaux, sont autant de motifs qui réintroduisent le sensible dans l’expression d’une joie communicative à l’écart de la plupart des conventions classiques.

Comme le courant Arts and Crafts et William Morris, les trésors de beauté de la nature sont réinterprétés avec des touches médiévales celtiques, qui pourraient également faire écho aux interprétations de la représentation classique chinoise des styles Gongbi et Xieyi.

Mais Soazig n’est pas confinée dans une nostalgie décorative, son travail plonge ses racines dans les apports contemporains.

Le détail naturel et le jeu des échelles s’inscrivent aussi dans la vague iconoclaste du pop art, comme Wayne Thiebaud ou Giorgia O’Keeffe, travaillant le sujet en profondeur et l’amenant aux frontières de l’abstraction.

Ce sentiment de vie, épanoui aux limites estompées,

comme le parcours de Soazig,

de la peinture

de la musique,

du chant

des arts appliqués,

nous rappelle qu’il s’agit, encore aujourd’hui,

et peut-être plus que jamais,

de partager cette joyeuse sensualité fluide et non conformiste.

Daniel Rubenstein

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s